Taille Du Texte: +/-

Déjeuner communautaire

Le prochain déjeuner communautaire aura lieu le 19 novembre de 10h à midi dans la salle communautaire du Précieux-Sang, au 200 rue Kenny.  Venez déguster un délicieux déjeuner en bonne compagnie!

Tous sont bienvenus! 

 

Lancement du programme

  Je m'active!

Le but de « Je m’active » est de permettre aux enfants issus de familles au seuil de faible revenu d’accéder à des activités parascolaires. Une communauté vibrante en est une qui investit dans sa jeunesse. La participation dans des activités parascolaires permet l’épanouissement des jeunes, la croissance de leurs talents, la confiance en soi-même, et l’intégration dans la communauté.

______________________________________________________________________

Énoncé de mission de la Paroisse du Précieux-Sang

La Paroisse du Précieux-sang est un rassemblement de personnes baptisées qui veulent vivre leur foi dans le contexte d’une paroisse catholique romaine et francophone du diocèse de Saint-Boniface.

En conséquence, la paroisse du Précieux-Sang se donne comme buts de :

  • VIVRE les valeurs de l’Évangile.
  • TÉMOIGNER des enseignements du Christ.
  • CÉLÉBRER et ÉPANOUIR notre foi dans la réalité culturelle d’aujourd’hui.
  • PROMOUVOIR l’égalité et la dignité de toutes les personnes, spécialement les plus pauvres.
  • ENCOURAGER et DÉVELOPPER le partage des talents et des responsabilités afin de construire le Royaume du Christ ici et maintenant.
  • CONTRIBUER et COLLABORER à l’épanouissement des personnes dans toutes leurs dimensions : spirituelle, physique, affective et sociale.
  • ACTUALISER le projet d’Amour de Dieu…

Histoire de la Paroisse de Précieux-Sang

Le 20 avril 1944, une réunion organisée par M. L’abbé Edmond Lavoie afin de lancer l’idée de la fondation de la Paroisse en vue de desservir les familles de langue française qui demeurent dans le sud de la ville. Beaucoup de personnes insistent à cette réunion comme : MM. Siméon Tremblay, le major J.C. Lavoie, Claude Buffet, Henri Pambrun, Louis de Gonzague ainsi que M. l’abbé Robert qui agit comme secrétaire.

Après plusieurs réunions, S. Exc. Mrg. G. Cabana, approuve la construction d’une Chapelle-École. La compagnie Couture & Toupin dirige les travaux et la Chapelle fut construite en 1945. La première messe fut célébrée par M. l’abbé J. Robert, le 25 décembre 1945 et la deuxième messe eut lieu au soubassement célébrée par l’abbé Louis Bédard. L’école paroissiale s’ouvre aussi dans cette même chapelle dès le 8 janvier 1946. Elle se convertie en 3 classes par des portes glissantes et compte 70 élèves qui fréquentaient auparavant les écoles de St. Boniface et Holy Cross.

De Noël 1945 au 31 décembre 1949, le premier prête desservant est M. l’abbé Joseph Robert. Il demeure à l’archevêché et voyage tous les jours pour les services religieux. Il est assisté successivement par MM. les abbés E Lafond, A.J. St. Laurent, Maurice Sabourin, Jean Gaudissard, Joseph DeRocquigny, Lucien Brossard, o.m.i.

 La population française du district est heureuse de la nouvelle fondation qui la favorise par des offices religieux et aussi par l’école bilingue.

Le 1er janvier 1950, Mgr. G. Cabana, Arch. de St. Boniface, confie la Dessert de Précieux-Sang aux Oblats de Marie Immaculée. Le R.P.M. Lavigne o.m.i. est le desservant intérimaire avec le P.L. Brossard comme vicaire. Tous deux habitent la nouvelle résidence à 153 Enfield Crescent, ayant le Frère Ovila Beaulieu comme cuisinier. La paroisse du Précieux-Sang est officiellement fondée. Le R.P. Aurèle Lemoine, o.m.i. devient le responsable de la paroisse le 19 février 1950. La desserte devient officiellement paroisse territoriale, par rescrit de Rome en novembre 1951.

En 1951, la première Église est sacrifiée et doit être convertie en classes. Le sous-sol en ciment est alors construit et il sert d’Église jusqu’en 1968. Pour satisfaire les besoins de la population, il a fallu avoir 6 messes par dimanche.

En 1958, construction du presbytère où résident les 2 prêtres et la dévouée ménagère Mme Georges Jamault qui est au service des prêtres depuis mai 1958.

C’est en juin 1968 que la construction de la nouvelle Église se termina. Ceci a permis à la paroisse de remplacer le sous-sol d’Église construit en 1951 et beaucoup trop restreint, par une nouvelle Église dont les travaux ont commencés en juin 1967, afin de faciliter les célébrations eucharistiques aux membres des 712 foyers qui composaient notre paroisse en 1968.

Après une attente de 15 ans, l’Église a fait la grande joie des paroissiens qui se sont montrés très patients et toujours très généreux dans leurs offrandes et par leurs dévouements variés dans de nombreuses organisations à divers niveaux.

Comité de Construction élu en assemblée paroissiales le 22 janvier 1964.

  • M. Maurice Vachon (Président)
  • M. Armand Dureault
  • M. François Muller
  • M. Léo Boissonneault
  • M. Joseph Rodrigue

Les syndics en charge depuis 1964 ont continué à travailler sur le comité de construction:

MM. Joseph Jamault, Albert Rousseau, Gérard Privé, Dr. Georges Sabourin, Charles Boulet, Arthur Filteau, Georges Forest.

Syndics en 1968

M. Charles Boulet, Arthur Filteau, Georges Forest.

Reconnaissance profonde à Messieurs les Syndics et aux membres du Comité de Construction pour leur intérêt et leur dévouement en faveur de notre communauté paroissiale.

Commission scolaire du Précieux-Sang en 1968:

MM. Edgar Rougeau, Hervé Sala, Origène Fillion, Léo Landry, Marcel Morier (Membres sortis de charge : Me Armand Dureault et Dr. Henri Marcoux)

 Le fonctionnement de la paroisse ainsi que de l'école exigeait l'engagement constant de nombreux bénévoles et aussi de fonds considérables pour le bon fonctionnement et surtout l'agrandissement de l'école et de l'église. 

De nombreux laïcs et de nombreuses religieuses du Saint-Sauveur ainsi que des Filles de la Croix se sont succédés dans l'enseignement des classes régulières et de la catéchèse, sans compter l'aide apportée aux prêtres dans l'administration de la paroisse. Ces personnes on donné à la paroisse la réputation d'être une pépinière de bénévoles. 

 

Les Chevaliers de Colomb ont organisé des «bingos» (2 tous les samedis) pour amasser assez de fonds pour la construction et le maintien d'une école qui pouvait recevoir plus de 700 étudiants de la première à la  douzième année. Lorsque la loi scolaire du Manitoba fut amendée pour autoriser l'enseignement en français, l'école fut vendue à la Commission scolaire de Norwood. Les Chevaliers, propriétaires légaux de l'école, ont utilisé l'argent de la vente pour payer la dette de la paroisse, encourue lors de la construction de la nouvelle église, ainsi que pour construire le foyer Vincent et pour créer un fonds de bourses pour encourager les jeunes à poursuivre des études post-secondaires. 

 

Ces développements ont été accomplis sous la direction des Oblats de Marie-Immaculée pendant des années, puis par les prêtres réguliers du diocèse, maintenant différents, mais qui nécessitent toujours la participation de bénévoles prêts à donner de leur temps et de leur talents respectifs.